Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Comment gérer et classer la masse des documents ?

classeur.jpg

Un petit point supplémentaire relatif à l'organisation du travail. Cela concerne la gestion des documents papier que génère la préparation. Dans mon cas, ils sont issus de quatre sources différentes :

  1. Les cédéroms IGPDE ;
  2. Les documents généraux trouvés sur le site de l'ENA ;
  3. Les documents issus de recherches personnelles (sur internet, principalement) ;
  4. Les fiches de lectures.

Après une réflexion sommaire et (déjà) empirique, il m'a semblé judicieux de commencer par travailler sur deux supports de classement principaux, à savoir deux classeurs (tranche 7 ou 8 cm) et leurs multiples intercalaires, consacrés aux vocations d'accueil suivantes :

  1. Documentation générale sur l'ENA et l'IGPDE ; méthodologie ; rapports de jury ; documentation issue de recherches personnelles ; fiches de méthode et de lecture ; devoirs IGPDE.
  2. Cours IGPDE, classés matière par matière ; travail périphérique aux cours.

Si un tel souci de précision dans le classement peut paraître exagéré, il est justifié à mes yeux à la fois par le triple souci que j'ai : 1) de ne plus perdre de temps à rechercher, harnaché comme un spéléologue, tel ou tel document noyé dans la masse de papier où il survit péniblement ; 2) de garder à mon travail tout au long de sa persévérance un caractère confortable, voire agréable ; 3) de garder la sensation de maîtriser autant que faire ce peut la teneur de ce travail, plutôt que la subir en permanence.

________________________________________

Grand Oral de l'ena.jpgUn conseil de lecture : beaucoup connaissent déjà le livre de Guy Jacquemelle, Le Grand Oral de l'ENA, édité aux éditions du Mécène. Même s'il s'agit de récits d'oraux du concours externe, et non du troisième concours, ils n'en restent pas moins éclairants sur l'esprit de l'oral, sur les attentes du jury et sur les difficultés que peut ressentir puis dépasser un candidat alors sur le grill. Je le lis pour ma part petits bouts par petits bouts, en commençant par les récits de personnalités que je connais et estime.

 

Les commentaires sont fermés.